Le tigre :

son alimentation :

Malgré sa force et l'acuité de ses sens, le tigre de Sibérie doit passer beaucoup de temps à la chasse et ne réussit à tuer qu'une fois sur dix. Il chasse essentiellement les cervidés et les sangliers, mais il peut également manger du poisson.

Il approche environ à 10-25 m de sa proie avant de bondir pour saisir l'animal à la nuque, les pattes postérieures bien plantées au sol.

Les petites proies sont tuées par la morsure à la nuque, mais les grosses proies sont renversées au sol et étouffées par une morsure à la gorge. Si le tigre, à la première attaque rate sa proie, il la poursuit environ 200 m mais réussit rarement à la rattraper.

La carcasse est ensuite traînée à couvert, si possible près d'un point d'eau. Le tigre mange et boit son contenu avant de recouvrir les restes de la carcasse et d'aller dormir. Il revient ensuite vers la carcasse et chasse les charognards attirés par l'odeur.

(pas encore d'image concernant l'alimentation du tigre, à venir)


son comportement :

Un tigre occupe un très vaste territoire couvrant jusqu'à 10 500 km2. Si les sources d'approvisionnement sont stables dans la région, il peut occuper ce territoire pendant de nombreuses années. Lorsque les proies sont rares, il effectue de longues migrations et parcourt souvent des centaines de kilomètres.

Mâles et femelles marquent les frontières de leurs domaines respectifs de jets d'urine et en griffant les arbres. Mais seul le mâle, dont le territoire recoupe souvent celui de la femelle, le défend contre l'intrusion d'autres mâles. Il protège surtout les zones clés de son territoire extraordinairement vaste, comme le long de la frontière avec une femelle ou dans la zone riche en proies.

Le mâle vit solitaire et repousse les autres mâles. Il tolère mieux les femelles, mais autorise les 2 sexes à traverser son domaine vital. La femelle et sa progéniture forment des groupent sociaux.


page précédente << retour au menu >> page suivante